Aug 082012

Cet été, lors de l’annuel Comunica, nous avons eu le plaisir d’écouter Monsieur Jean-Claude Bivert, qui s’est exprimé sur le marketing horloger.

Vous souvenez-vous de notre article «Le marketing – une recette… mais de chef» ? On y avait dit notamment que le marketing ne serait rien d’autre qu’une théorisation des success stories. En voilà une, à l’exemple édifiant.

Certains auditeurs s’attendaient justement à des schémas ou autres calculs et bilans savants. Comme cette personne derrière moi que j’ai entendu dire à son collègue au bout d’un quart d’heure : «Man, is this about marketing or what ?». Cela, parce qu’au lieu de vous assener de graphiques et autres diapos powerpoint, M. Bivert a parlé de passion et des principes comme «être premier, unique et différent».

Désolé pour la personne assise derrière moi, mais Monsieur Bivert nous a donné la plus éloquente explication de ce que les grands spécialistes marketing appellent «Unique Selling Proposition» (USP).

Sauf que le discours de Monsieur Bivert nous a rappelé qu’il n’y a pas de solution toute faite pour réussir. A l’origine de tout succès, disait-il, résident la passion et un travail de réflexion acharné et continu pour se perfectionner.

Or la passion c’est croire en ce que l’on fait. Si l’entrepreneur est convaincu de son offre, ses clients le seront aussi. Car la passion se communique et est fédératrice. Elle est aussi source d’innovation et de différenciation. Bien sûr on peut toujours, on doit même, s’inspirer de ce qui nous entoure. Car la copie ne va jamais très loin.

L’USP est une autre façon de recommander aux entrepreneurs de réfléchir sur leur authenticité et de les inciter à rendre leur offre fidèle à leurs valeurs et idéaux.

A l’inverse, une communication, aussi originale soit-elle, si elle n’est pas encrée dans des valeurs, finira par jouer au détriment de l’entrepreneur.

© 2014 LaComm.ch Suffusion theme by Sayontan Sinha